loading

L’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France refuse de mettre en œuvre une expérimentation d’accès aux soins d’orthophonie qui a fait ses preuves dans d’autres régions.
Un refus incompréhensible alors que l’accès aux soins d’orthophonie est devenu de plus en plus difficile en Ile-de-France :

  • La démographie est en forte baisse de 4,5% en 2021, alors qu’elle augmente partout ailleurs en France
  • 90% des orthophonistes n’ont plus la possibilité de réaliser un bilan dans des délais acceptables
  • 40% des nouveaux diplômés en Ile de France quittent la région
  • Il faut souvent plus d’un an avant d’obtenir un rendez-vous chez un orthophoniste 

 Ne pas trouver un orthophoniste près de chez soi dans un délai raisonnable, c’est désormais synonyme de perte de chance pour les patients
C’est surtout:

  • Risquer de ne plus pouvoir communiquer, après un AVC ou un accident de la route
  • Freiner sa socialisation dès la petite enfance quand le langage est absent ou entravé
  • Risquer l’échec scolaire dès l’école primaire quand on ne peut entrer dans les apprentissages
  • Risquer de ne plus pouvoir manger, de vivre dans la crainte de mourir d’une fausse route quand on a du mal à s’alimenter
  • Risquer de devenir plus vite dépendant quand on a une maladie dégénérative
  • Risquer de ne pas récupérer des séquelles de sa maladie (cancer, COVID Long) 

 Des solutions innovantes existent pour améliorer le parcours des patients, notamment la PPSO (https://www.ppso-asso.org/), mais nécessitent des moyens que l’Agence Régionale de Santé refuse de mobiliser, contrairement aux autres régions. Après les déserts médicaux, l’ARS laissera-t-elle aussi s’installer des déserts orthophoniques ?

Téléchargez Brochure Mes Urgences